Informations générales
5 (100%) 1 vote

Apprendre à piloter un drone nécessite plusieurs étapes. En effet, même si la prise en main d’un quadricoptère n’est pas trop complexe, il n’est jamais conseillé de tout de suite s’y mettre en mode immersion avec Mavic Pro ou un Phantom 4. Tout au contraire, il est plus intéressant d’opter pour les drones pour débutants tout en apprenant les législations qui régissent le pilotage des drones.

Decouvrez les meilleurs drones en vente sur le site

Connaitre les lois avant d’apprendre à piloter un drone

L’usage d’un drone quel que soit son type engage une responsabilité à la fois civile et pénale. A cet effet, lorsqu’on pilote un drone avec ou sans caméra, il est strictement interdit de survoler une propriété privée sans autorisation. Comme il est aussi prévu par la loi sur les drones, l’altitude maximale préconisée est de 150 mètres. Dans certaines zones, comme dans un centre ville ou endroit proche d’un bâtiment sensible (base militaire, aéroport, ministère…) tout vol est interdit. A travers ce portail gouvernemental sur les drones, vous pouvez voir avec une grande précision les diverses restrictions à respecter sur le pilotage d’un drone.

 Mise à jour de la loi en 2018

A part ces dispositifs légaux liés aux pilotages des drones, une petite mise à jour a été imposée. Avant, seuls les drones pesant plus de 25kg devraient être immatriculés. Mais actuellement, tout quadricoptère ayant un poids supérieur à 800 grammes devrait aussi l’être.

Choisir un drone pour débutant

Actuellement, ce sont surtout les drones de Parrot et de DJI qui sont les plus connus en matière de quadricoptère radiocommandé avec caméra. Néanmoins, ils ne sont pas réellement adaptés pour les débutants. Afin de mieux maitrisé le pilotage d’un drone, le mieux c’est de commencer par des petits drones facile à dompter.

apprendre à piloter un drone

            Le hubsan 107c comme référence

Mini drone avec une caméra de 2MP, le hubsan 107c offre une prise en main très facile. Recommandé pour les débutants et les personnes âgées de moins de 18 ans, son prix est également pas cher. Egalement disposé de protège hélice, il peut encaisser un choc assez important en cas de chute. Concernant ses performances, il peut voler jusqu’à 50 mètres et dispose de la fonction FPV.

Quand le permis est nécessaire pour le pilotage d’un drone ?

Lorsqu’on prend goût au pilotage d’un drone, on aime toujours passer par l’étape supérieure en achetant un drone plus puissant et profitant d’un vol en immersion. Mais la grande question qui se pose c’est quand le permis est il obligatoire ? Généralement, les drones de loisirs ne nécessite pas de permis ni de brevet. Par contre, si on utilise son quadricoptère à titre professionnel, il devient obligatoire de détenir un brevet de pilote ULM. Afin de le décroché, deux choix sont possibles. Le premier c’est le fait d’intégrer une école de pilote et le deuxième consiste à prendre des cours en ligne.

 

1 Commentaire

  1. […] les contrôleurs peuvent guider l’appareil via un Smartphone ou Tablette et cela grâce à la connexion Wifi qui lie le drone et le mobile de contrôle. L’image sera transmise directement sur l’écran de la machine que vous utilisez pour mieux piloter le drone. […]

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

preloader