En matière de drones de loisir, la restriction est tellement stricte qu’on ne sait plus où faire voler son aéronef. Toutefois, il faut noter que les autorités ont mis en place une zone spécifique où l’on peut voler librement avec son drone sans contrainte.

Decouvrez les meilleurs drones en vente sur le site

Geoportail : un guide pour les drones de loisir

Lorsqu’on utilise un drone à l’extérieur, cette action doit respecter les règlementations de l’aviation civile. Même si on vol dans son jardin, il est strictement interdit de sortir de la propriété ou photographier ou filmer ses voisins à leur insu. Pour l’altitude, elle ne doit pas excéder les 150m. Si le drone n’est pas équipé d’un altimètre, mieux vaut ne pas le faire voler en dessus du toit. Aussi, il faut noter que dans certaines zones, toute forme de vol à l’extérieur est interdite.

zone restriction france drone

Afin de mieux connaitre les zones réservées pour les drones de loisir, l’Etat a mis en place Geoportail. Très intuitif, il informe sur les restrictions présentes dans un lieu donné. Fonctionnant comme un moteur de recherche, il suffit s’y taper le nom d’une ville, d’un quartier ou même d’une adresse et une carte apparait. Suivant la légende du carte, lorsqu’il affiche rouge, cela voudrait dire que le vol à l’extérieur est interdit. Pour les zones en rose, l’altitude maximale autorisée est de 30m contre 50m, 60m et 100m pour celles en orange, en jaune foncé et en jaune claire. Etant mis à jour périodiquement, cet outil gouvernemental affiche également les interdictions temporaires. Avant de faire voler un drone donc, il est vivement recommander de le consulter.

Pour les habitués, Geoportail propose le calcul d’un itinéraire.  A travers ces données, il peut fournir toutes les informations légales liées au plan de vol. Si une zone interdite est survolée, il informe tout de suite le pilote.

Qu’est ce qu’on risque si on enfreint la loi ?

Un espace aérien est très vulnérable. Le fait de violer les règlements pourrait générer une catastrophe qui engage des vies humaines. A cet effet, le non respect des restrictions en vigueurs peut entrainer une responsabilité pénale. Même sans causer un incident majeur, un vol de loisir illégal est passible d’une amende qui pourrait s’élever à 75 000 euros et une peine d’emprisonnement de un an. 

Quels sont les drones adaptés pour le loisir ?

Sur le marché, il existe un large choix en matière de drone de loisir. Parmi les marques les plus connues on peut citer DJI, Parrot et Gopro. Suivant ses capacités et ses besoins, le choix de son drone devrait se faire de manière méticuleuse. Pour les débutants par exemple, l’idéal serait d’opter pour le Bebop de Parrot. Doté de caméra intelligente et d’une télécommande très intuitive, il permet de procurer une expérience inouïe et la capture d’image et de vidéo de haute qualité depuis le ciel.