Un drone pour enfant doit avant tout être proche d’un jouet qu’un engin volant. Sur le marché, le choix est plutôt large pour ce besoin. Néanmoins à part la marque et les fonctionnalités proposées par le drone, il faut toujours vérifier l’âge recommandé.

Decouvrez les meilleurs drones en vente sur le site

Les drones pour enfants moins de 10 ans

Pour un enfant moins de 10 ans, le drone qu’il faut l’offrir doit avant tout miser sur la sécurité. Pour cela, il est conseillé d’opter pour les minis drones tel le Cheerson CX-10. Très petit, ce drone est facilement maniable et l’enfant pourrait bien s’amuser avec à l’intérieur de la maison ou dans le jardin. Recommandé pour un enfant + 8 ans, il est toutefois assez fragile car il n’est pas disposé de protection.  A part le Cheerson, le Arshiner JJRC H20 pourrait aussi convenir à un enfant de 8 à 10 ans. Très stable, ses hélices sont conçues pour éviter toute blessure en cas de contact avec un humain.

Quadricoptère pour enfant de 11 à 14 ans

Pour cette tranche d’âge, l’enfant pourrait profiter d’un vol à l’extérieur moins restreint. Dès 11 ans par exemple, s’il a déjà eu des premières expériences en matière de pilotage de drone, on peut lui offrir un .  Pouvant avoir une portée de 100 mètres ce drone pour enfants, est facile à contrôler. Aussi afin d’accroitre la sécurité, on peut l’équiper d’une protection pour les hélices.

drone enfantPour une première découverte du pilotage de drone avec caméra, le drone à conseiller pour un enfant de 11 à 12 ans est le Tera Mini. Pour ce même besoin, l’AR Drone 2 de Parrot pourrait également convenir. Et c’est d’ailleurs le drone avec caméra le plus prisé par les enfants de 12 à 14 ans. Equipé d’une caméra HD de 720p, ce quadricoptère est protégé par une coque de protection en mousse.

Hubsan H107L X4

Le Bebop et le Phantom sont adaptés aux enfants ?drone phantom

Strictement réservé pour un enfant de plus de 14 ans, même en ayant cet âge il faut bien réfléchir avant de lui offrir ces types de drones. En effet, s’il s’agit de son premier quadricoptère, il est déconseillé de lui acheté un Bebop ou un Phantom.

Les responsabilités légales des parents

Aux yeux de la loi, les personnes mineurs ne sont pas tenues pour responsables en cas d’enfreint aux réglementations qui régissent l’usage des drones. A cet effet, ce sont les parents qui les endossent. A chaque fois qu’un enfant vol donc avec un drone à l’extérieur de la maison, il est quasiment obligatoire de les assister. Aussi, avant d’offrir un drone à un enfant, il est vivement recommandé de lire les lois en vigueur qui encadrent les drones de loisirs. Dans certaines villes par exemple comme Paris, il est strictement interdit de faire voler un drone à l’extérieur de la maison, même dans son jardin.