test parrot disco
Drones tests et avis

Le test du Parrot disco a indiqué que même s’il est en forme fuselé, il est plutôt facile à piloter. Composer essentiellement de fibre de carbone et de mousse, le Disco est à la fois légère et très aérodynamique.

Decouvrez les meilleurs drones en vente sur le site

Première constatation sur le test du Parrot disco 

Avant tout, pour faire voler ce drone, il est obligatoire se rendre dans un espace très large. Pas comme un quadricoptère, le Disco de Parrot ne peut pas faire un vol stationnaire. Toutefois, il est facilement démontable ce qui rend son transport très pratique.

Afin de faire décoller ce drone, il faut suivre une petite instruction. En effet, on doit presser sur le bouton dédié à cet effet et l’élancer avec les deux mains. Une fois en vol, il est possible de le contrôler manuellement ou programmer une altitude prédéfini. Avec cette fonction le drone prend de l’altitude et à une hauteur désirée, il se met à se stabiliser et pourrait être piloté manuellement avec le skycontroller.

Parrot disco avis

Concernant son atterrissage, il existe deux méthodes très simples.  Premièrement, il est possible de le faire atterrir comme un aéromodélisme classique en mode linéaire. Pour ce faire, il est obligatoire de lui réserver un espace d’au moins 50m et il doit atterrir face au vent. Et deuxièmement, on peut effectuer un atterrissage circulaire. Pour l’exécuter en toute sécurité, la zone d’atterrissage doit comprendre un diamètre minimal de 80m.

Pour conclure le premier test sur le disco de parrot, on peut déduire que même s’il est plutôt proche de l’aéromodélisme que des drones classiques, son pilotage n’est pas complexe car il est doté de plusieurs fonctions automatiques qui aident le pilote.

Les paramètres techniques du disco

A part une prise en main facile, le disco propose divers atouts par rapport aux quadricopètres. Même avec un seul moteur, sa vitesse de pointe est d’environ 80km/h. Niveau résolution d’image, il embarque une caméra en full hd. Pour le piloter, on peut utiliser soit un smartphone, soit un skycontroller. Doter d’un altimètre, il est très facile de contrôler ou de programmer son altitude. Concernant son autonomie, il est tout simplement incroyable car avec le disco, on peut voler sans contrainte pendant au moins 45 minutes.

Parrot disco test

Le disco ou Bebop ?

Le disco comme le Bebop ont chacun  leur propre atout. Toutefois, si on est plutôt fan de l’aéromodélisme, l’idéal serait d’opter pour le disco. Pas comme les quadricoptères, la sensation en vol est très différente. En mode immersion avec les lunettes Parrot Cockpitglasses par exemple, le disco offre plus d’adrénaline que le drone Bebop. Par contre, si l’objectif est de capturer des images sur le sol, le Bebop détient plus d’avantage car non seulement, il peut effectuer statique, mais il a également une prise de vue très large en vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.